Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 MUSIC and RUBBISH : Long Player Late Blogger

Ici des chroniques écrites par Lester (Serge) et Bangs (Jess). Présentations faites, passons au contenu : ce blog est destiné à faire partager des disques, récents comme oubliés, (connus par 3,52% de la population mondiale et par toi!). Parlons enfin Rock'n'roll, sans répit ni compromis. Sortez vinyles et tee shirt de fans, trainez en calbute, buvez bières & coca: Starting Over!

BARE WIRES - Cheap Perfume - 2011

Publié le 11 Décembre 2011 par Lester&Bangs in Disques

 

BARE WIRES "Cheap Perfume" 2011-Southpaw Records

1. Don’t Ever Change
2. Dirt Beach
3. Cheap Perfume
4. Back On The Road
5. Ain’t Worth Walkin’ Away
6. Television Girls
7. Sweet Little Stranger
8. Now Or Never
9. Make Her Mine
10. Never Gonna Change

Si vous avez aimé les titres  "Wanna Fight" et "The Right Time», inclus sur la récente compilation" Castle/ Group Flex" , vous ne voudrez pas passer à côté de ce nouvel album de BARE WIRES

L'inspiration power pop amorcée sur l'album précédent se confirme sur ce Cheap Perfume que l'on peut résumer de la façon suivante :

- Glam-garage, puisqu'il faut des étiquettes,

 

- TRex and  Mot The Hoople( tendance All The Young Dudes 1972), puisqu'il faut des parents.

 

La recette de "Cheap Perfume "est la même que sur le précédent album "Seeking Love":

-une fusion paillette et crasse

-une  injection de  plaisir et d'esthétique

-le tout  incorporé autour de l'obsession de la fidèlilté absolue au rock'n'roll.  

Vous obtenez un soufflé "chic et crado", nappé de mélodies crémeuses ("Dont Ever Change") et de guitares écorchées ("Back On The Road")

Le soufflé ne retombe pas un seul instant, et si la quête de la notoriété est tangible ( "Now Or Never"), elle ne se fait pas au détriment de la culture de la qualité.

Par son côté "glitter" à souhait, Matthieu Melton redonne vie au superficiel et légitime l'accessoire, comme l'était l'imagerie  pour  les Punks, les messages idéologiques pour les troubadours sixties, ou les chambres d'hôtels dévastées pour les Who ou Led Zep…. 

L'accessoire est essentiel dans la musique Rock et Bare Wires parle directement à nos âmes à travers un album, codifié à dessein, mais musicalement intègre, décomplexé et spontané.

Il y a 50 ans BARE WIRES aurait sûrement joué du blues déglingué….question d'époque.

Cheap Perfume est un album de Rock primaire et urbain du 21° siècle, qui se souvient mais ne s'apitoie pas, prolonge le plaisir et entretient le mythe du rock comme contre-culture.

 

 

 

 

 

Commenter cet article