Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 MUSIC and RUBBISH : Long Player Late Blogger

Ici des chroniques écrites par Lester (Serge) et Bangs (Jess). Présentations faites, passons au contenu : ce blog est destiné à faire partager des disques, récents comme oubliés, (connus par 3,52% de la population mondiale et par toi!). Parlons enfin Rock'n'roll, sans répit ni compromis. Sortez vinyles et tee shirt de fans, trainez en calbute, buvez bières & coca: Starting Over!

brendan benson - What Kind Of World - 2012

Publié le 1 Mai 2012 par Lester&Bangs in Rubbish

 

 

 

 

  WHAT KIND OF WORLD - 2012


   ECOUTER ACHETER

   DEEZER  CONCERT PARIS

 

 

Brendan Benson discographie

 

 

The Raconteurs

 

Andy Warhol magnifie une boite de conserve de soupe Campbell's une fois peinte. Brendan Benson ne nous ferait-il pas, à l'envers,le coup de la soupe en boite ? Et quand on ne parle plus de poulet au riz ou de haricots au bacon mais de musique, le mot soupe nous file directement des aigreurs.

Il faut dire que les choses étaient mal barrées dès la pochette de l'album, style quasi Electro (malgré la coupe de cheveux Woodstock). Ca peut paraître superficiel...mais ça met sur ses gardes.

Bon, on écoute, et on comprend très vite que Brendan Benson, qui a soulevé un espoir incensé (One Mississippi), a souvent frôlé l'excellence (avec Jason Falkner dans LAPALCO), le délicieux (The Alternative To Love) et coutumier du très bon (My Old Familiar Friend), est ici livré à lui même, sur son propre label, en auto production totale, et quasi autarcique, au moins mentalement ( autiste?).

Tout manque de direction artistitque. Il ne tranche jamais

Et parcequ'il ne tranche jamais, même si rien n'est vraiment à jeter, rien n'est à garder non plus.

On ne peut se satisfaire d'une mixture récup' des années 80 en guise d'arrangements, de quelques éclairs de-ci de-là, de fades réminiscences seventies et d'une ballade intemporelle "fourre tout" et sans saveur véritable en guise de conclusion.

What Kind Of World n'est pas vraiment un mauvais album, non, simplement il déçoit les aficionados par son manque de charisme et l'évaporation de l'esprit folk-pop, alors même qu'il a tous les atouts FM "graisseux" pour fonctionner.

Les mauvais penchants de Brendan Benson ont pris le dessus.

Plus qu'une stratégie délibérée (!), tout semble indiquer que Brendan Benson a la tête ailleurs ces derniers temps, si l'on en croit ses confidences sur ses nouvelles amours et la pochette explicite(ci-dessous) du single extrait de l'album...

         single "What Kind Of World" 2012

 ...en attendant l'appel du pied de Jack White pour le prochain Raconteurs...Bref, grosse déception.



 

 
      

 








 


 

 

 

Commenter cet article