Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 MUSIC and RUBBISH : Long Player Late Blogger

Ici des chroniques écrites par Lester (Serge) et Bangs (Jess). Présentations faites, passons au contenu : ce blog est destiné à faire partager des disques, récents comme oubliés, (connus par 3,52% de la population mondiale et par toi!). Parlons enfin Rock'n'roll, sans répit ni compromis. Sortez vinyles et tee shirt de fans, trainez en calbute, buvez bières & coca: Starting Over!

FREE AGAIN :THE 1970 SESSIONS - ALEX CHILTON - 2012

Publié le 21 Janvier 2012 par Lester&Bangs in Disques

 

Free Again: The "1970" Sessions

Omnivore / 10 Janvier 2012

 

On est sur le siège passager, on roule au hasard…et après la Cadillac Box Tops, un pick up, un pack de Bud et des glaçons font l'affaire

 

On ne fait plus le tour du pâté de maison, luxueux et cruel…on sillonne, on prend le large entre chemins caillouteux et highway, peu importe, seul le voyage compte.

 

La liberté retrouvée de Chilton, véritable encyclopédie de la musique populaire américaine, sert de combustible.

 

Quête identitaire fascinante pour la portée émotionnelle et la liberté de registre, ce travail sous la houlette de  Terry Manning ne verra le jour que de façon partielle au milieu des années 80.

 

Alex Chilton, après le carton des Box Tops, n'a pas le choix. Il le sait bien.

La gloire n'est rien à 20 ans,  et le génie est dangereux : il faut inventer un avenir, conquérir le chaos, sinon c'est la mort.

 

"Free again : The 1970 sessions" n 'est pas seulement un album pour fans purs et durs, chacun peut y piocher à loisir.

C'est un moment crucial dans le parcours chaotique d'Alex Chilton, capturé et restitué, peuplé d'objets précieux et oubliés.

 

Moment crucial donc, qui débouchera l'année suivante sur  Big Star (Alex Chilton, Chris Bell, Jody Stephens, Andy Hummel), groupe à l'impact commercial négligeable, mais qui influencera toute une génération de musiciens jusqu'à aujourd'hui.

 

Free Again et The EMI Song sont peut-être les deux plus belles chansons écrites par Chilton, et cet album n'est pas pour les hipsters du moment, car Chilton n'imite rien ni personne et évite tous les culs-de-sac, même sur les reprises .

 

Une virée quasi documentaire, une épopée émouvante, savamment orchestrée par  Terry Manning, mais griffée Alex Chilton.

 

 

 


 

 

 

Commenter cet article