Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 MUSIC and RUBBISH : Long Player Late Blogger

Ici des chroniques écrites par Lester (Serge) et Bangs (Jess). Présentations faites, passons au contenu : ce blog est destiné à faire partager des disques, récents comme oubliés, (connus par 3,52% de la population mondiale et par toi!). Parlons enfin Rock'n'roll, sans répit ni compromis. Sortez vinyles et tee shirt de fans, trainez en calbute, buvez bières & coca: Starting Over!

HAL - The Time The Hour - 2012

Publié le 27 Avril 2012 par Lester&Bangs in Disques

HAL THE TIME THE HOUR - 2012

1. Magnificent
2. Be With You
3. Going To The City
4. Down In The Valley
5. The Time The Hour
6. Rocking Chair
7. Why Do You Come Here
8. Close To Her
9. That's That
10. Hannah

Depuis 2005 date de leur premier  album et ormis un  single en Avril 2010 il a fallu attendre Février 2012 pour un Ep en guise de mise en bouche avant "The Time The Hour" en version complète.

Comme dit la chanson, "il est parti chercher des allumettes, en fait il est parti".

Après 7 ans de sourdine, le trio Irlandais des frères Allen et Stephen O'Brien, à défaut d'excuses,  doit avoir une bonne raison de revenir au bercail!
Pour éviter les controverses, disons d'emblée que Dave Allen ne souffre pas d'amnésie chronique, non, il le dit lui même : " j'aime les voix, Brian Wilson, Neil Young, Harry Nilsson, Steely Dan, Bee Gees, Buffalo Springfield".

Voilà, vous savez ou vous mettez les pieds, et je vous le dit tout de go, chez des aristocrates de la pop qui n'ont jamais remisé les icônes sixties au placard.
 
J'imagine que la collection de vinyles des frères Allen est bien rangée dans leur chambre, peut-être même par ordre alphabétique, car tout dans cet album respire la détestation de l'approximatif.
Pas d'hymnes vrombissants, même si Supertramp entre un peu bruyamment  par la grande porte sur "Hannah" et si les Bee Gees empruntent l'escalier de secours pour "Do You Come Here". 
Fantômes pour fantômes, Brian Wilson aurait même pu figurer au générique de "Close To Her".
Album saillant, à l'inspiration et l'ambition certaine, où tout est dans la production, et qui ne plaque jamais un modèle de façon compulsive, mais décline et déchiffre.
Album qui bouillone et bourdonne à vos oreilles, pour peu qu'on lui en laisse le temps, pour qui goûte au savoir faire et ne se nourrit pas d'éphémères tentations trendy, précaires et volatiles.
Dix bonnes raisons donc  pour Hal de réintégrer nos pénates.


Commenter cet article