Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 MUSIC and RUBBISH : Long Player Late Blogger

Ici des chroniques écrites par Lester (Serge) et Bangs (Jess). Présentations faites, passons au contenu : ce blog est destiné à faire partager des disques, récents comme oubliés, (connus par 3,52% de la population mondiale et par toi!). Parlons enfin Rock'n'roll, sans répit ni compromis. Sortez vinyles et tee shirt de fans, trainez en calbute, buvez bières & coca: Starting Over!

JOSH PYKE

Publié le 2 Septembre 2011 par Lester&Bangs in Disques

Only Sparrows artwork

Josh Pyke "Only Sparrows" 

Label Ivy League Records - 30 Août 2011

Tracklist:

01. Clovis' Son
02. Coffee Cups
03. No One Wants a Lover
04. The World Is a Picture
05. Diet of Worms
06. Punch In the Heart (feat. Katy Steele)
07. Break, Shatter, Make, Matter
08. Good Head Start
09. Factory Fires
10. Particles
11. Follow Me Down
12. Love Lies

 


 

 

Troisième album du meilleur auteur-compositeur Australien du moment, dont on avait apprécié les talents de songwriting sur Chimnay' Afire en 2008 .

Indie/Folk pour la catégorie, acoustique et mélodique, pour la marque de fabrique,  toujours attentif aux textes et aux instrumentations riches pour le style.

Autant le dire, Josh Pyke rencontre un certain succès dans sa patrie, et ses concerts sont sold out.

On ne lui en veut pas, nous ne nourrissons pas le culte du songwriter incompris comme gage de qualité.

Il s'agit donc de ne pas rater l'opportunité de découvrir un album dans la lignée du précédent, où l'on sent que le type a fait du chemin, a vaincu des obstacles, et s'est ouvert des perspectives musicales nouvelles.

Le chemin, ce sont les années de route entre ces deux albums et tout ce que cela comporte.

Les obstacles, c'est le succès, même relatif, qui perturbe l'artiste sur la direction musicale à suivre...

Les perspectives nouvelles, c'est la collaboration de nombreux musiciens sur ce projet, presque un groupe, par rapport aux deux premiers albums qui étaient plus des efforts en solo.

A un ou deux titres près, Josh Pyke évite l'écueil de la tentation d'ouverture à un plus large public et le risque induit.

Josh Pyke a trouvé la réponse à toute ses questions et de la plus belle des manières.


 

 

 


Commenter cet article