Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 MUSIC and RUBBISH : Long Player Late Blogger

Ici des chroniques écrites par Lester (Serge) et Bangs (Jess). Présentations faites, passons au contenu : ce blog est destiné à faire partager des disques, récents comme oubliés, (connus par 3,52% de la population mondiale et par toi!). Parlons enfin Rock'n'roll, sans répit ni compromis. Sortez vinyles et tee shirt de fans, trainez en calbute, buvez bières & coca: Starting Over!

RETOUR VERS LE FUTUR

Publié le 5 Septembre 2011 par Lester&Bangs in Disques

 

JOSH ROUSE & THE LONG VACATIONS

               Redeye Label - 29 Septembre 2011

 

01.Diggin' In The Sand
02.Movin' On
03.Fine Fine
04.To The Clock, To The City
05.Bluebird St
06.Lazy Days
07.Oh, Look What The Sun Did!
08.Friend
09.Disguise

 

 

 

Finies les espagnolades depuis son installation dans le pays de l'amour de sa vie ? 

 

Finies les roucoulades  comme sur le Ep "She's panish, I'm American ?

 

Et  à quoi s'attendre après le dernier album El Turista,  plutôt couleure locale, qui semblait être une "pause" méritée (sic) après un parcours si brillant.

 

C'est une neuvième galette  qu'on peut qualifier de transition (ouf !), bien trop courte ( 29 mn) , d'autant que le titre "Fine Fine", renoue avec une bossa / jazzy tout à fait dispensable.

 

Mais autant le dire tout de suite, Xema Fuertes, Calo Beliveser  et Josh Rouse, le Band de ce nouvel album, ont presque réussi leur... retour vers le futur.

 

Il reste  8 titres acoustiques, chaleureux, riches, très personnels, aux mélodies tranchées, qui tissent le lien entre ce que Josh Rouse a été, et le nouveau souffle qu'il semble avoir enfin trouvé :

 

- " To the Clock, to the City," somptueuse ballade aux accents pop avec  intrusion psyché réussie.

 

-  "Disguise" ou quand le Midwest et le jazz fusionnent.

 

- " Bluebird St" entre McCartney et Graham Nash.

 

-  Le ragtime soft  de " Lazy Days", douceâtre à souhait, sans parler de la fugue country éblouissante "Oh, Look What the Sun Did!" 

 

Autant d'émotions variées et immédiates, de vignettes limpides et riches que les écoutes successives confirment, grâce au talent de mélodiste de Josh Rouse.

 

Le retour à une simplicité apparente, signe des grands, enfin dénuée d'un optimisme béat et de l'obsession passagère trop prévisible du trio" Rhum Bossa et P'tite pépée" sur fond de sieste graveleuse, qui aurait pu lui être fatale, creuse le sillon, et nul doute que l'acceuil réservé à cet album ne trace la route d'une nouvelle épopée.

 

Stay tuned.....

 

 

 


 

 

 

 

 

Commenter cet article